Romaji Horizon :: enter the Grid…

Paru le 21/12/18…

GRIDLOCK CODA .one :: Romaji Horizon

Gridlock Coda I

GC.one :: Romaji Horizon — photographie de couverture de Mad Youri

Quatre égarés. Quatre trajectoires qui n’en finissent pas de se croiser et percuter. Le bushi impeccable, la prophétesse des ombres, la princesse des chats, le chasseur implacable. Quatre pièces, sur un damier de câbles et de flux incandescents, qui redéfinissent à chacun de leurs mouvements la carte des jeux et enjeux.
Sous leur course éperdue, l’envers du monde. Un autre univers, invisible, fascinant et périlleux ; une nouvelle réalité qui est devenue, pour ceux qui l’arpentent, la seule qui compte.
Le Grid.
Depuis Tokyo, point d’entrée capital de cette Cour des Miracles numérique, se déploient les méandres de la ‘grande grille’ ; échiquier où multinationales, politiques et profiteurs de toutes catégories traitent avec les rascals, les inhumains et les accros au vertige.
Ici, tout est recomposable à l’infini, et tout est à vendre : l’Histoire, l’avenir, les gâchettes et les âmes, et jusqu’au temps lui-même. Et il n’y a rien de plus fluctuant, relatif et hors de prix, au final, que cela : le temps.
C’est sur ce fil tendu, plus fragile et explosif qu’un datalink, que doit se jouer le destin des Fays, des Gridrunners et, au-delà, celui de l’univers en son entier.

Jalon capital du métacycle Transmeare, la série Gridlock Coda met en jeu, sur un même tapis vert, les univers entrelacés de Vertigen, Frontier, et l’ensemble de ‘la Trame’.
#Manga, #Jpop, #Kpop, #Kdramas, #Animés, #gaming… L’auteure trace ici un hommage trépidant au Cyberpunk et aux pop-cultures japonaises et coréennes.

432 pages.
édition brochée (17 x 22 cm)
ISBN 9791094902158
Photographie originale de couverture de Mad Youri
Design de couverture de Léa Silhol
21 décembre 2018 – Nitchevo Factory éd.

Troisième chant du Seppenko Monogatari

–> Secondairement, fait aussi partie du Dit de Frontier.

 

 

couve_gridlock_one.indd

Advertisements

Avant l’Hiver…

Paru ::

Avant l’Hiver, architectonique des Clartés (roman en lambeaux)

Par Léa Silhol, sous une (nouvelle) couverture de Dorian Machecourt

avant_hiver-1ere dc

« Le visage des Cours est complexe.
Sans ‘histoire écrite’ et tissé de secrets, de rites, de complots. Un lacis d’obligations contraires, de nasses, de pièges ; où le mensonge est une arme, et le mystère un bouclier.
Derrière son énigme, le Peuple de Féerie cache un cœur trouble, qu’il n’a cure de rendre intelligible. Au contraire. Ici, toujours, les routes servent davantage à perdre qu’à guider.
C’est déjà, en soi, un défi que de décrypter nos voies. Mais le seul fait d’entreprendre ce que nous avons entrepris est, aussi, faire œuvre interdite.
Certains nous la reprocheront, même parmi ceux qui, comme nous, ont choisi la voie de Seuil. On ne prend pas le risque de dévoiler les enchantements de Tir-na-nOg ou de Dorcha sans en payer le prix. Mais au-delà de nos voiles, de nos ruses, de nos cruautés… nous devons enfin savoir, oui, comme le disait Elzeriad, “ce qu’il en est, au final, de notre monde”.
La Féerie est un piège. Un piège, Morgana, y compris pour nous. À la fin, même cela, ou surtout cela, devra être renoncé, et dissous.»

K.

Léa Silhol, cartographe émérite ès ‘envers du monde’ accompagne l’écrivaine Elisabeth Massal dans le labyrinthe d’une bibliothèque d’ombres et de murmures ; pour déchiffrer au spectrographe et au scalpel les carnets interdits de la ‘Trame’.

Ce premier Vertige s’exerce à démêler, aux côtés du barde Kelis, les écheveaux des Cours de Vertigen, des jours d’Aana aux batailles pour Érin, de la Chute de Tréaga aux pactes de Dorcha, jusqu’au bris des royaumes fae, et la venue des temps de Seuil, tels que relatés dans les romans La Sève et le Givre et La Glace et la Nuit.

 

couve_avant_hiver-sm

 

324 pages.
édition brochée (17 x 22 cm)
ISBN 9791094902127
3 juillet 2018 – Nitchevo Factory éd.

Notes de l’éditeur : Cette édition comporte le corpus complet des fictions de l’édition originale de 2008 (à l’exception de l’article / posface “Imbedded with the Snow Queen”). Elle ne comporte pas non plus les photographies d’origine.
En lieu et place ont été inclus un lexique des personnages / lieux / concepts présents dans le volume (comme cela avait été précédemment le cas pour La Sève et le Givre et La Glace et la Nuit : Nigredo) ainsi qu’une bibliographie architecturée de l’ensemble Vertigen.

Le lecteur retrouvera les nombreux paratextes dans l’édition collector, à paraître plus tard cette année. Celle-ci comportera également les photographies, imprimées en couleur.

Avant l’Hiver initie le programme de réédition du cycle complet de Vertigen chez Nitchevo Factory, qui inclura tant les volumes précédemment parus que les inédits.

 

Ah-recep

 

“Ça, c’est fait”… à ma grande et intense satisfaction !

F = … / Fovéa

Les OVNIS succédant aux OVNIS…
Dans le ciel nocturne, le sillage de mon plus mystérieux, dérangeant et cliquetant opus…

Fovéa - cover by PFR

Fovéa – cover by PFR

“FOVÉA, Leçons de Gravité dans un Palais des Glaces” est ressorti durant les tous derniers jours d’octobre, en pleines Tri Nox de Samhain.

C’est là une première version de ce “most wanted” parmi mes anciens titre, correspondant à une réédition presque à l’identique de l’originale de 2008.
Cette première édition connut l’excentricité notable de devenir indisponible… immédiatement, dès sa sortie, encore et encore, alors que les (méchants) lecteurs ‘séchaient’ tirage après tirage avant même qu’ils ne soient livrés à l’éditeur.
Il fut, durant ces années tant de “cessation d’activité éditoriale” que depuis la reprise de cette activité, celui de mes livres qui me fut le plus réclamé par les lecteurs, un pas avant La Glace et la Nuit I/ Nigredo  (dont nous reparlerons brièvement plus bas).

Vous l’avez inlassablement demandé (et redemandé, et re…)
Eh bien… voilà qui est fait !

Le monstre est reparu le 29 octobre de cette année, rejoignant son jeune frère 340 mps dans la terrible famille Hyperfocus.

Fovéa-full cover

Fovéa – cover by PFR

 

Le spectre du programme ReLIRE ne cessant de planer au-dessus de nos têtes, menaçant, malgré notre victoire juridique devant la Cour de Justice de l’Union Européenne de jouer ‘l’éternel retour du zombie’ c’est donc là une réédition à l’identique, avant la parution de la version II (empirée) de ce volume (d’ici un an ?).
Il me semblait aussi souhaitable, au vu de la forme particulière de cet opus (jeux de piste / codes etc.) d’offrir aux meilleures émules d’Indiana Jones dans mon lectorat la possibilité d’accéder aux deux versions : celle éditée à l’origine par les éditions du Calepin Jaune et celle (nécessairement révisée) prévue en 2010 chez Les Moutons Électriques, et qui ne vit pas le jour.

Les deux différences majeures avec la version originale, ici, sont donc un changement de membre d’équipage (un illustrateur remplace une illustratrice), et le format : le volume passant d’un format A5 à celui, plus ample, que les fidèles des collections Nitchevo connaissent bien.

Une (deux, trois) image.s valant mieux qu’un long discours…

fovéa trio

Petit portrait de famille en 3 pans (de gauche à droite) : édition 2017 c/o Nitchevo Factory, édition régulière et collector 2008 c/o LCJ

Fo-1

Et en rang sur dans la bibliothèque…

fovéa (en famille)

Le trio parmi ses pairs, @ home.

 

Et sous la couverture…

fovéa - Léa Silhol +Ariel de la valette 2017

Une des nouvelles illustrations – par Ariel de la Valette

C’est un immense soulagement et une grande joie, à titre personnel, de voir cet opus — proprement un livre maudit — reprendre sa course folle et la poursuivre.

Je souhaite à tous ceux qui déploraient d’avoir manqué ce rendez-vous en 2008 une intéressante rencontre avec les égarés du Palais des Glaces.
Enjoy !

More about Fo 2017

Specs. sur le site de son éditeur : Fo c/o Nitchevo
Gotta catch them all : Fo @ Amazon.fr (pour les autres Amazon / uk/US/… Japon… vous trouverez au besoin, j’en suis sûre 😉 )

Pour davantage sur la nouvelle mine de la carabine, goto : FB post “the Emperors’s new clothes”
Et pour la petite histoire de la “malédiction Fo” goto : FB post/ L’écho du Peek-a-Boo, dans un maléfique gramoFO/ne

NEXT ?

Les travaux de l’équipe sur la première tranche du chantier (2017) de la série Hyperfocus se concluront avec la parution de FIX, très prochainement.
Nous braverons allègrement, alors, le chaud/froid pour plonger tête la première dans un autre chantier capital : Vertigen.
◊ réédition d’Avant l’Hiver (dans les deux mois qui viennent ?)
◊ réédition de La Glace et la Nuit I – Nigredo – version très corrigée et augmentée (2018)
◊ parution de La Glace et la Nuit II – Albedo (2018)
◊ réédition de La Sève et le Givre (version corrigé – peut-être augmentée)
… + divers bonus.

Mon année 2018 sera placée sous l’égide des Dix-Neuf Cours, et les enchantements unseelie. Très.

Stay tuned !

À vous revoir ici ou là-bas.

LS/.

/Shunt//

 

 

Musiques de la Frontière / edit 2017 /

Il fut demandé à cors et à cris… Et le voilà !

La version 2017 des “Musiques de la Frontière” est sortie hier.

 


“Dans les failles du béton, dans les craquelures de l’asphalte, une fleur barbelée a pris racine.
Sans vertige du haut des immeubles, et sans peur dans l’ombre des ruelles, les étrangers se lèvent. Ils viennent de nos rêves les plus insensés ou du plus sombre de nos cauchemars. Aigus, affutés, drapés d’altérité et de symboles, armes murmurantes au poing, et infusés tout entiers de cette menace majeure à l’ordre établi des hommes : le glamour. Un enchantement si ancien qu’il frappe de terreur les uns et fait battre à nouveau le cœur lassé et assoupi des autres.

Chez les ‘regs’, on les surnomme changelings, coucous ; on prétend qu’ils ont été abandonnés dans les demeures des hommes par des créatures légendaires, hostiles, sans âme, aux desseins insondables.
Mais entre eux, dans les Centres d’internement, les squats dans les replis aveugles des villes et l’enclave de leurs meutes, ils se donnent à eux-mêmes le nom de ‘fay’.
Au bout de leur route vers la liberté, et l’accomplissement de leur inaliénable identité, attend Frontier, la cité hors-le-monde, que les Cours de féerie, jadis, appelaient Seuil.

C’est ce périple, et tout autant celui des regs qui leur font face, que narre le premier opus du Dit de Frontier, en douze arcanes tissés de coups du sort, de sang, de feu, et de foudre.

Les textes de ce volume ont été nominés cinq fois aux Prix Merlin et Rosny-Aîné ; le recueil entier a été nominé au Grand Prix de l’Imaginaire et a reçu, en 2005 le Prix Imaginales.
Léa Silhol, pionnière de la Fantasy Urbaine, continue depuis à ajouter, pierre à pierre, romans et nouvelles à la citadelle des fay.

Léa Silhol : “Musiques de la Frontière” (réédition revue et corrigée)
Couverture originale de Dorian Machecourt.
Postface de Natacha Giordano
(nouvelle) introduction de Léa Silhol

Recueil thématique – Fantasy Urbaine (Urban Fantasy) – Univers de “Frontier” (cf. https://www.facebook.com/Fays.of.Frontier/)

304 pages.
édition brochée (17 x 22 cm)
ISBN 9791094902073
03 avril 2017 – Nitchevo Factory

Disponible c/o Amazon – France –  USA UKCanada – (etc.) + Nitchevo’s CS direct shop :

See also / shelve / note / review ::
https://www.goodreads.com/book/show/34748291-musiques-de-la-fronti-re